Coudre le coussin à épingles

Épingler le galon sur la ligne que vous avez marqué et le coudre avec du fil assorti.

Ici, j’ai utilisé un galon ric rac, il faut placer son centre sur la ligne. Il faut garder à l’esprit que cette couture va nous guider pour assembler les deux parties du coussin.
Et bien sûr, vous pouvez placer d’autres types de galon comme la dentelle de ruban à pompon, du passepoil…à vous d’imaginer !

Plier et coudre le passant de la même la manière que pour le passant de la demi-lune.

Glisser le mousqueton dans le passant et le fixer par une couture au coussin à l’opposé du côté avec les repères.

Placer le passant avec l’anneau près du coin mais suffisamment loin pour coudre le tout confortablement (le pied de la machine doit pouvoir passer sans cogner avec le mousqueton). Fixer avec une couture à moins de 1 cm.

Empiler les pièces, en faisant attention à ce que le mousqueton ne croise pas la ligne de couture et épingler.

Vous pouvez marquer le contour de la couture sur l’envers de la pièce ou vous n’avez pas cousu le ruban, mais la solution la plus pratique est d’utiliser les coutures de la pièce où vous avez collé le ruban.

La couture que vous avez cousu pour coller le ruban va vous marquer le chemin à suivre pour coudre le tour du coussinet. Juxtaposer les deux coutures sans coudre entre les deux repères.

Dégarnir les coutures sur les coins, en diagonale d’abord, et après sur tout le bord sauf celui qui forme l’ouverture.

Retourner.

Rembourrer. Pas la peine de remplir au maximum !
Ça sera plus facile à mettre sur la machine et même plus confortable à porter accroché au tablier si le coussinet est rempli raisonnablement sans être trop « maigre », bien sûr !

Remettre à l’intérieur le surplus de tissu et épingler l’ouverture bord contre bord.

Fermer le coussinet par une couture près du bord.

Ça peut poser quelques soucis de coudre une couture si près du bord avec les deux replis bord à bord et le coussinet rembourré. Placer bien les épingles, cousez lentement. Plantez l’aiguille et pousser le rembourrage avec les doigts lorsque nécessaire. C’est une toute petite couture, mais il faut un peu de patience.

Et le tablier et le coussin sont finis !
Votre loyal compagnon de couture ou un joli cadeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.